L’assistant de manager exerce ses fonctions auprès d’un responsable, d’un cadre ou d’une équipe. Son activité essentiellement de nature administrative, relationnelle et organisationnelle s’organise autour d’activités de soutien et d’activités déléguées. Les activités de soutien contribuent à l’efficacité du responsable, du cadre ou de l’équipe. Elles constituent le cœur du métier de l’assistant et se définissent ainsi :

– soutien à la communication et aux relations internes et externes : collaborer avec le manager, contribuer à la cohésion des groupes, assurer l’interface entre le manager et l’environnement de travail (interne, externe, international).

– soutien à l’information : rechercher l’information, produire une information structurée, gérer les documents de l’entité, contribuer à la qualité du système d’information.

– aide à la décision : identifier un problème ou un besoin, proposer des solutions, assurer le suivi de la décision.

– organisation de l’action : seconder le manager dans ses activités, contribuer à l’amélioration de l’organisation de l’entité.

Les activités déléguées, plus ou moins spécialisées selon les services, participent à l’efficience de l’entité, par exemple : assurer la gestion des ressources humaines du service, gérer les ressources matérielles d’un service administratif, organiser un événement, prendre en charge un dossier spécifique.

L’activité de l’assistant est fortement marquée par le contexte professionnel, souvent international, dans lequel il exerce. Par ailleurs, en qualité de représentant du manager ou de l’entité dans laquelle il travaille, l’assistant est au cœur de relation interne et externe souvent complexes.

La fonction d’interface de l’assistant, notamment dans des contextes d’urgence, nécessitent des capacités d’anticipation, de l’initiative, de la force de proposition.