Obtenir une certification grâce à son expérience. (D’après le site www.vae.gouv.fr)

Toute personne, quel que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, qui justifie d’au moins un an d’expérience en rapport direct avec la certification visée, peut prétendre à la VAE. Cette certification qui peut être un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle doit être inscrite au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).
Toute expérience acquise à l’étranger peut être prise en compte, si vous fournissez les éléments de preuves, traduits en français par un traducteur homologué.
Il faut justifier d’au moins trois années d’expérience en rapport avec la certification visée. Les activités peuvent avoir été exercées de façon continue ou discontinue, à temps plein ou à temps partiel, rémunérée ou non. Les périodes de formation initiale ou continue, les stages, les formations en alternance ne sont pas pris en compte dans le calcul de l’expérience pour l’éligibilité à la VAE.
Vous n’êtes pas obligé de prévenir votre employeur de cette démarche.

À quoi ça sert ?

Obtenir une certification
Mettre en cohérence sa certification avec son niveau de responsabilité
Valider son expérience pour soi
Faire reconnaître ses compétences
Obtenir un niveau de qualification permettant d’accéder à une formation d’un niveau supérieur ou de s’inscrire à un concours
Changer d’emploi
Évoluer professionnellement / obtenir une augmentation ou une promotion professionnelle
Développer sa confiance en soi
La certification obtenue par la VAE a la même valeur que celle obtenue par la voie de la formation.
Entreprendre une démarche de VAE ne se résume pas à une simple formalité, cela vous demande une réelle implication et de la motivation pour relever ce challenge.

Le jury peut prendre trois types de décisions :

Validation totale : vous obtenez intégralement la certification.
Validation partielle : vous obtenez une partie de la certification avec l’obtention de modules qui seront validé à vie.
Refus de validation : vos acquis ne correspondent pas au niveau de compétences et de connaissances exigées.
Le jury est souverain. Malgré le sérieux qui sera apporté dans l’aide à la rédaction de votre dossier par nos équipes, « VAE CLÉS EN MAIN » ne pourra être tenu pour responsable si vous n’obtenez pas une décision de validation totale.